démarche

La raison pourquoi je peins, réside parfois simplement dans le plaisir de jouer avec les formes et les couleurs et de découvrir ou ce jeu m'amènera. Mais plus profondément, l'exercice vient d'un désir de comprendre les mystères de l'univers et de communiquer une fascination que j'ai pour l'inconnu. Par l'acte de représentation, on impose une distance à la réalité nous permettant de l'approcher sous un nouvel angle. Il devient alors possible de la réinterpréter, la magnifier, lui superposer des fonctions. Cela développe en moi, une réflexion abstraite sur la nature du vivant.

 

Au fil du temps, mon travail artistique s'est dirigé en quelques avenues distinctes. Les sujets sont multiples et la façon de peindre varie aussi. Chaque expérience en peinture alimente ma recherche au niveau plastique, c'est pourquoi j'aime à varier dans le style. Comme par exemple, la série de Paysages couleur s'inscrit dans une étude sur la simplicité, avec l'utilisation de couleurs en aplats et une composition plus minimale. En réinventant mes méthodes, je garde une liberté intacte et la possibilité de m'auto-surprendre avec un résultat inattendu. Lorsque je peins, mon tableau est en constante métamorphose. J'ajoute, j'enlève, je superpose, je transforme, pour construire l'image. C'est aussi de cette façon que j'obtiens des surprises.

 

D'un aspect général, mon travail se caractérise par la présence d'un large spectre de couleur, incluant parfois fluorescences, iridescences et reflets métalliques. Je tâche de trouver un résultat harmonieux qui offrira le maximum de plaisir pour les yeux. J'accentue le tout de contrastes dramatiques, ce qui donne une image vibrante qui dégage un caractère vivant. Qu'elle soit figurative, abstraite ou fictive, la forme devient un prétexte pour m’appliquer au travail de la couleur. Lorsque je réalise des Personnages imaginaires ou des Portraits d'animaux, ils font, d'une certaine façon, acte de canevas à l'intérieur du tableau. Je veux qu'on sente qu'ils soient imprégnés de la vie qui les entoure et que cette vie soit bien pigmentée.

 

Par ailleurs, mon travail se distingue, au niveau formel, par l'accumulation de lignes, de détails et d'un dynamisme qui évoque le mouvement . Particulièrement dans la série de Paysages fictifs, dans laquelle j'ai la possibilité de jouer avec les équilibres et les tensions dans la composition, en prétendant manier des éléments imaginaires de l'univers. Ces tableaux relèvent d'ailleurs d'une démarche plus approfondie, et sont au cœur de mon processus. Mon intérêt marqué pour les sciences y transparait. Il se passe une réaction chimique, ou alchimique, que je ne saurait décrire exactement. Je fais se rencontrer les éléments; le feu devient liquide, l'eau devient solide, la terre et l'air se mélangent. L'énergie se concentre en un point, puis explose ou forme quelque chose. Toutes ces formes révèlent en quelque sorte, une activité reliée au domaine émotionnel et mental.

 

Mon intention est de créer une œuvre cohérente et esthétique. J'invite le spectateur à accorder une signification à l'oeuvre de son propre point de vue, car ce qu'il voit dans le tableau est un reflet de sa propre réalité intérieure. J'espère peut-être lui faire sentir que nous sommes des êtres sensibles, baignant dans un univers vivant, qui nous appelle toujours à le comprendre un peu mieux, à partir d'une intuition qui se cache à l'intérieur de nous.